woman-4820635_640

Percer la narine gauche ou droite, était synonyme de féminité, aujoud’hui tout le monde peut le faire. En Inde, ce piercing montre qu’une femme est en âge de se marier.

Un peu d’histoire

Le piercing est une pratique très ancienne venue d’Inde avec la dynastie Mughale. Cette pratique a très vite été adoptée dans la culture indienne. Ce piercing avec une signification très profonde et toute jeune fille qui se faisait percer le nez était prête pour le mariage. Pour la célébration du mariage, le visage de la mariée est tout recouvert de parures et la plupart sont accrochés sir son nez. C’était une manière de rendre un culte à la déesse Parvati. Cependant, cette pratique a traversé les frontière et est devenue très courante chez les berbères et certaines tribus d’Afrique. Là-bas, la grosse du bijou que les femmes portaient au nez et synonyme de leur niveau l’opulence.

Comment se fait le piercing du nez?

La courbe du nez (droite ou gauche) est la partie du nez qui est sollicitée pour le piercing. Elle est essentiellement constituée de cartilage, ce qui rend sa pratique plutôt archaïque. Eh oui! L’utilisation du pistolet est proscrite pour faire un piercing des narines, car les risques que le cartilage se casse sont élevés. C’est pourquoi la pratique se fait à la main, avec l’aiguille d’une seringue ou du cathéter.

Quand on perce le nez, il faut mettre un bijou non allergique ou en titane pour permettre à la blessure de guérir et vite cicatriser.  Cela peut durer deux à quatre semaines pour que la guerison soit complete. Pendant ce temps, il est recommandé de ne pas enlever le piercing en titane afin d’éviter une infection. Après la cicatrisation, la jeune femme peut désormais accrocher à son nez les bijoux de son choix et se préparer à se faire épouser prochainement.